TÉMOIGNAGES

Da Yan Qi Gong

Notre école enseigne le Da Yan Qi Gong que l’on peut traduire par : « Qi Gong de la Grande Oie Sauvage ». Il fut créé par des moines taoïstes à l’époque de la dynastie Jin (265 - 420) pour optimiser la santé et la longévité. Son nom vient de ce que l’on y imite les mouvements d'une «grande oie sauvage» (Da Yan en chinois), des oiseaux qui ont une grande longévité. Issu de la racine du taoïsme, le Da Yan Qi Gong s’est transmis secrètement pendant plus de 1600 ans. Ce n’est qu’en 1978, que Mme Yang Meijun, grande Maitre de la 27ème lignée, décida d'ouvrir cette discipline et d’enseigner publiquement le Da Yan Qi Gong afin qu'il profite à tous. Elle est décédée en 2002 à l’âge de 106 ans. 

Le Da Yan Qi Gong se compose de plus de 70 formes d'exercices en mouvements et enpostures fixes (méditation) visant à stimuler et à équilibrer l’énergie vitale (Qi) du corps. Toutefois, les 64 mouvements de la première partie, qui repose sur les bases du travail énergétique de ce style, restent la forme la plus connue. En été 1994, Yang Meijun, lors d’une rencontre avec James Kou à Pékin, a demandé à ce dernier de divulguer cet art chinois en France. S'en est suivi un ouvrage en français, « QI GONG, Grande Oie Sauvage », réalisé par monsieur Kou qui a consacré trois ans d’études au petit livre de 20 pages transmis par Yang Meijun.  

Aujourd'hui, le Da Yan Qi Gong figure parmi les styles les meilleurs et les plus sûrs de Qi Gong en Chine. Il est accessible à tous et à tout âge de la vie et ne nécessite pas de condition particulière. Pratiqué sur une base régulière, il bénéficie à tous les systèmes et fonctions du corps, favorisant la bonne santé, l’esprit paisible et la longévité.